vendredi, janvier 22, 2016

Cà plane pour l'aéroport de Nantes


1 commentaire:

Douglas Carnall a dit…

Très mauvaise nouvelle. Le transport aérien est le plus polluant de toute forme de mobilité, et à courte distance (par ex Nantes-Londres, Nantes-Marseilles), le pire du tout. La situation à Nantes est particulièrement bête : on débat un deuxième aéroport lorsque il faut discuter comment réduire notre émissions de dioxyde de carbon globalement, dont notre utilisation de l'avion.
Par contre, il reste un peu de marge (~3 décennies) avant que la capacité de l'actuel (7m passagers/an) est dépassée par le flux actuel (3.5m passagers/an)—un fait peu évident ici à raison de votre choix très sélectif des axes.